dimanche 7 février 2016

Chuis toute nue sous mon pull - Au quotidien

Salut Poiscaille !
J'espère que tu vas bien.

J'ai décidé de faire un add-on à mon premier article sur la nudité et l'arrêt du port du soutien-gorge et de la culotte. En effet, je n'ai pas vraiment abordé le quotidien de cette pratique, avec ses astuces, ses inconvénients... Voici le point sur la question.

C'est destiné à qui, cette histoire ?
Mais à tout le monde ! N'importe qui peut décider d'arrêter de porter des sous-vêtements. Quel que soit notre corps, quels que soient les vêtements qu'on a l'habitude de porter, tout le monde peut le faire. Un de mes amis a arrêté de porter des slips après mon premier article, et il s'en félicite. Comme quoi, c'est à la portée de tout le monde qui veut tenter l'expérience.

Par contre, note, Poiscaille : je parle de mon expérience, donc de mon vécu, ayant porté soutifs et culottes depuis des années. C'est pourquoi cet article peut sembler viser les lectreur.trice.s perçues comme femmes, mais ce n'est pas le cas en tout cas, je l'espère.

Au début
Quand on décide de vivre à poil sous ses vêtements, on ne sait parfois pas par où commencer. Dois-je abandonner tout sous-vêtement d'un coup, ou d'abord le slip, ou le soutien-gorge ? Cela me conviendra-t-il, ou pas ?

Je dirais que c'est à chacun.e de trouver sa voie de ce point de vue. Perso, j'ai commencé par abandonner le soutif, qui m'ennuyait prodigieusement. Chaque fois avec un bonnet trop petit ou trop grand, trop serrant toujours, les bretelles tombantes... J'ai décidé d'arrêter de le porter pour toutes ces raisons. La culotte a suivi ensuite, une fois que j'étais en confiance avec les seins ballottants. J'aurais pu en rester là, bien sûr ! Mais j'avais envie de tester le sans culotte, et ça m'a plu assez vite. Du coup, exit les sous-vêtements !

Conclusion, je dirais que ça dépend de toi, de tes affinités avec ton corps, tes vêtements. Le tout, c'est de commencer selon tes envies. Je te recommande de faire le test pour une bonne semaine, histoire d'explorer la nudité au quotidien ; juste chez soi au début, puis en rue, au travail, en week-end, en famille... Ou direct sans compromis, partout tout le temps. Et ce, toujours en t'écoutant, pour rester le plus à l'aise possible. Garder des sous-vêtements à portée de main dans un sac peut aider à rester zen en cas de pépin. Garde en tête que c'est une expérience, que toi seul.e peut la faire évoluer et y mettre un terme (ou pas).

Malmö Strumpfabrik 1954 - Erik Liljeroth, Nordiska museet

Quels vêtements porter ?
La question peut sembler bête, mais sans culotte ou slip, on se la pose forcément !

Je te conseille d'opter pour des pantalons en coton, en matières fluides, doux sur la peau. Exit les jeans et les pantalons ayant de grosses coutures à l'entrejambe, ou les collants, par exemple. Je te jure, Poiscaille, ils ne sont pas agréables quand ils frottent sur les organes génitaux. Je porte maintenant des pantalons genre legging, pyjama, stretch, des jupes  et robes longues ou courtes, bref que des vêtements qui ne me gênent pas lorsque je marche.

Concernant les hauts, je n'ai pas vraiment de restrictions. Cela dit, j'ai remarqué que des vêtements à motifs cachent mieux les tétons qui pointent que les vêtements de couleur unie. A part ça, je porte de tout. T-shirts, blouses, hauts flottants ou près du corps, rien ne m'arrête ! Mais j'avoue qu'il m'a fallu du temps pour être à l'aise avec mes seins à l'air.

En somme, j'essaie de porter des vêtements qui soutiendront mes seins, ou les cacheront lorsque je suis au boulot, ou bien les jours où je me sens moins à l'aise.

Mais alors, je ne porte plus ce que je veux !
Tout doux papillon. Ce n'est pas parce que je ne porte plus de sous-vêtements que j'ai fait le tri dans ma garde-robe ! D'ailleurs, je n'ai jeté aucun de mes sous-vêtements. Tout simplement parce que j'ai envie de porter ce que je veux, et que certains vêtements (surtout les pantalons ou bas en hiver) sont désagréables à porter sans slip.

Je l'ai déjà dit dans mon premier article ; je porte encore des slips, à certaines occasions, lorsque l'envie m'en prend, ou que j'ai envie de porter certains habits. L'idée de la nudité n'est pas d'enfermer les personnes dans ce mode d'habillement, mais de la permettre, selon les affinités, les envies. Certain.e.s ne voudront plus rien porter, et tant mieux pour elleux. D'autres voudront garder leurs sous-vêtements toute l'année, et tant mieux pour elleux également. Pourquoi se mettre martel en tête ? Je n'ai aucune autorité pour dire ce que d'autres doivent porter ou non, et je n'ai pas envie de l'avoir. Fais ce que tu veux, Poiscaille, et habille-toi comme tu le sens. Nudité occasionnelle ou non.

Et les menstrues, alors ??
Ah, les règles... Sans culotte, lorsqu'on utilise des serviettes hygiéniques (réutilisables ou non), c'est clair qu'il y a un problème. En ce qui me concerne, j'ai opté pour la Cup il y a un bon moment déjà. Vu que la Cup s'insère dans le vagin pour récupérer le sang, je n'ai pas eu à me poser cette question lorsque j'ai envoyé valser mes panties. Mais je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde.


C'est donc à toi, Poiscaille, de voir en fonction des protections menstruelles que tu utilises, si la nudité "totale" est possible ou non. Il y a évidemment différentes possibilités, comme de ne porter une culotte que durant cette semaine rude du mois, ou bien de la garder sur tes reins tout le temps. Je n'ai évidemment pas de solution miracle, à part les tampons, la Cup ou le flux instinctif qui peuvent être des protections efficaces sans culotte. A toi de voir si tu veux changer tes habitudes vestimentaires et/ou menstruelles.


Je crois que j'ai fait le tour de la question du quotidien, mais si tu en as d'autres, n'hésite pas à les poser en commentaire ! Je me ferai un plaisir d'y répondre.

A peluche Poiscaille !

4 commentaires:

  1. Intéressant...personnellement je change de culotte tous les jours contrairement au pantalon. J'ai l'impression que si je ne portais pas de culotte ça le ferait pas trop hygiéniquement...?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut évidemment porter plusieurs fois de suite une jupe, ou une robe. Tout dépend de son état à la fin de la journée. Même chose pour les pantalons !
      Evidemment, pas besoin d'un passage en machine, un bon nettoyage à la main suffit, ce qui rend possible la portée d'un vêtement tout au long de la semaine.

      Merci pour ton message, A Dina !! :-)

      Supprimer
  2. Coucou, bonjour. Je suis africaine, gabonaise plus particulièrement. J'ai lu ton article sur la flore vaginale, la vulve et le vagin. En ce qui me concerne, je le nettoie avec un jet d'eau tout comme tu l'as dis, mais j'en rajoute, en me nettoyant le vagin avec du citron bien frais ! Je le découpe en 2 et je frotte jusqu'à ce qui n'ai plus de jus. Puis je me rince à de l'eau froide. Et non slmnt ca parfumé bien le vagin mais ça le resserre également. Bisous!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello chou bb,

      Je ne suis pas sûre que le citron soit une bonne idée pour soigner ta vulve ; en effet le pH d'un citron est très acide, à 2,0, ce qui est très bas par rapport au pH d'une vulve qui se situe entre 4,0 et 7,0.
      Je crois que ce n'est donc pas une chose à faire, surtout vu la quantité de citron que tu utilises.
      Je comprends que tu veuilles avoir un sexe qui sente bon et soit "resserré", mais franchement, je doute que ce soit bon pour une zone si sensible.

      A toi de voir pour la suite. Des bises également !! :-)

      Supprimer