lundi 31 mars 2014

La saponification à froid, mes débuts dans cette nouvelle passion

Poiscaille, il est temps que je te raconte mon nouvel amour pour la fabrication de savons en saponification à froid. 


Pour ceux qui ne connaissent pas la saponification à froid, ça paraît complexe dit comme ça, mais en fait, faire du savon c'est bête comme chou ! Il faut simplement bien vérifier sa recette, bien nettoyer autour de soi et se protéger un minimum lorsqu'on manipule les composants. Car vois-tu, le savon est le résultat d'une réaction chimique entre une matière grasse (huile, beurre, graisse, saindoux) et de la soude caustique mélangée à de l'eau.



Pour avoir une vision claire de la chose, je te conseille de regarder par là. C'est un dossier fait par Aroma-Zone, il est très complet.



Pour mes premiers savons, je me suis inspirée de mon amie Bertille, et j'ai reproduit deux de ses recettes : le savon Jamaïca et le savon Cupcake. Tu vas me dire, quand on voit la gueule de ses savons, on a juste envie d'avoir les mêmes dans sa salle de bains. En tout cas, j'en voulais dans ma salle de bains. Alors je me suis lancée comme une grande tavu.

Oui je sais, les images sont dégueu et le montage pas topissime, mais il est tard et j'ai vraiment pas envie de me fouler. Et puis, les images sales, ça commence à devenir ma marque de fabrique.

Le test étant réussi, et cherchant de nouvelles aventures savonneuses, je suis tombée sur le Défi des bulles de miss Isabelle. Je me suis mise à la colle, et pour le défi n°5 (savon coloré avec uniquement des colorants naturels) je me suis lancée dans une idée de fruits. J'étais tombée sur ce superbe savon, mais la recette étant un chouïa complexe, je l'ai simplifiée, puis ai utilisé de la spiruline pour le vert et du paprika pour la chair de ma pastèque. Et là, ce fut le drâme.

Ma fragance de pastèque a coloré la pâte, donc foirage total pour le défi. Mais surtout, j'avais pas capté qu'un savon, une fois coulé dans son moule, tu le laisses refroidir à l'air libre, puis, si ton moule est en silicone tu le tapes au réfrigérateur 2 heures pour que le savon se rétracte. C'est donc plus facile pour le démouler.

Moi, comme une quiche, j'ai foutu direct mon moule 24 heures au frigo, puis je l'ai démoulé. Résultat : un savon aux couleurs vomitives, et un liquide s'est écoulé du pain - je soupçonne que la fragance et le miel n'ont pas apprécié le coup du frigo.
Admire le désastre :
Je vous rassure, malgré sa sale gueule il lave plutôt bien.

Mais on apprend de ses erreurs, n'est-ce pas ! Voyant d'autres amies qui deviennent des savonnières de feu, je voulais avoir aussi mes savons What THE f*ck Oui, je suis JALOUSE !



Tu sais que j'aime les couleurs, le flashy, les licornes et les arc-en-ciels. Quand je suis tombée sur cette merveille, mon sang n'a fait qu'un tour. Je VOULAIS FAIRE ce savon bord**** de ******* p***** comment elle fait ?!

J'ai donc acheté mêmes les colorants et la même fragance (mais comment résister à un truc qui s'appelle "Monkey farts", franchement ?). J'ai chouré un puzzle au boulot et en avant la musique !


J'étais prête, j'avais tout, rien ne pouvait foirer ? C'était sans compter le mixer. Vois-tu, petit débutant en SAF, si tu mixes trop la pâte, elle va s'épaissir à mort. Du coup ton moule tu le rempliras à la truelle, comme du béton. Ouais. Ben c'est ce qu'il m'est arrivé.

Normalement, dans la technique du Column Swirl, ta pâte à savon doit être assez liquide. Moi, je me suis retrouvée avec une purée. J'ai dû lisser la pâte avec une spatule pour que le moule soit rempli dans les angles. Bref, j'ai niqué l'effet de cette technique.
Cela dit, le résultat, même si c'est pas ce que je voulais, est tout de même fort joli :
Mais aujourd'hui, je sais comment pallier au problème de la trace trop épaisse. Le truc, c'est qu'il faut mixer la pâte... mais pas trop. Forte de ce secret de savonnier tuyau durement acquis, je me suis lancée dans la confection de mon dernier savon, Loup-Garou. Pour en savoir plus sur lui, c'est dans l'article qui arrive !

Voilà mes aventures du début jusqu'à aujourd'hui. J'espère que ça vous a plu !
A plus mes anchois !

6 commentaires:

  1. Je suis contente si j'ai pu t'inspirer ! :) Tes savons sont supers. Je trouve ton vomi de licorne splendide ! Bonne continuation savonnesque miss Sarah !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma toute belle ! Grâce à toi j'en fais de plus en plus :-)

      Supprimer
  2. Coucou, je découvre ton blog (superbe d'ailleurs !) tu m'a fais rire en lisant ton article ;) c'est vrai que c'est pas facile a dompté la trace mais y'a pas de raison tu t'en sort super bien ! j'aime beaucoup ton savon licorne également. A bientôt ! Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup beaucoup Miss Tambou !!
      C'est tellement gai d'avoir des commentaires encourageants :-)

      A bientôt !

      Supprimer
  3. Salut la Morue! Eh bah moi j'adoooore ta pastèque qu'on dirait pas une pastèque et pourtant qu'elle est belle comme tout si on pense pas que c'est une pastèque...ouais ouais...c'est ça!! Moi, j'aime bien ton humour et tes billets sont choupis et puis toi aussi...vala vala c'est dit!! Allez , lève toi et écris nous un peu de nouvelles aventures, poiscaille ...et puis moi, je m'y connais en poiscaille j'habite près de la mer...hein! La bise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Nanette !

      Je devrais refaire un savon Pastèque... Celui-là a fini en grumeaux, et je l'ai recyclé en crème de douche ! Mais depuis, j'ai appris pas mal de choses en savonnerie, je ne foirerai pas la prochaine !

      Merci beaucoup pour ton message, il me fait très plaisir !!
      A bientôt j'espère :-)

      Supprimer