vendredi 30 octobre 2015

Beauté WTF - Stop au n'importe quoi

Salut Poiscaille,

J'espère que tu vas bien, et que Samhain a été mémorable.
Et pour rester dans le thème monstres et potirons, on va parler beauté. Ouaip. Horreur !
Mais pas de n'importe quoi en beauté : la beauté What The Fuck. Horreur, malheur !
Et vu ce qui traîne sur le net ces derniers temps, y'a de quoi passer le temps.

Faux semblants et vrais malaises
Notre vie est émaillée de ce besoin de plaire. Nous avons tous voulu paraître à notre avantage plus d'une fois. Certain.e.s se bougent dans leur vie avec gym et régimes pour coller au plus près de cet idéal de beauté qu'on retrouve partout. Pubs, magazines, télé, stars, films livres ; bref, tout ce qu'on rencontre le plus souvent dans notre culture et notre imaginaire collectif : une personne mince, au teint unifié, avec des attributs sexuels bien visibles (et blanche de peau, tant qu'à faire).
Ce besoin devient une longue quête, où ceulles qui collent le moins à cet idéal souffriront énormément pour l'atteindre. Souvent en vain.

Nous sommes tous sur ce chemin du désir, d'être au meilleur de nous-mêmes, d'être considéré par autrui comme "beau" ou "belle". Oui, je sais, certaines personnes se foutent de tout ça comme de l'an 40. Tant mieux, j'ai envie de dire. D'un autre côté, le nombre de gens.tes concernés par la beauté est écrasant, et le poids de ses injonctions est si fort qu'il en pousse beaucoup à faire n'importe quoi.

Entre photomontages vaseux et genres faussés
Les réseaux sociaux, tout le monde connaît. Un lieu où l'on communique, s'envoie des infos et des messages, on discute, on poste des photos, on se met en avant. On cherche LA photo qui nous avantage, nous embellit, montre notre coolitude... Pareil pour nos messages, transpirant notre intelligence à toute épreuve.

Et quoi de plus simple que d'idéaliser un peu notre quotidien dans ces lieux ? Cracker Photoshop ou trouver un logiciel de retouche photo gratos n'est pas bien compliqué, et des artistes en herbe sont nés, avec plus ou moins de réussite à la clef.
Entre nous, autant cette photo peut faire marrer par sa maladresse, autant j'y vois le mal qui nous ronge. "Les femmes doivent avoir une gueule d'ange, une poitrine surdéveloppée et un ventre plat ; les hommes doivent avoir un look sexy, un ventre plat et des muscles apparents" : voilà ce qu'on nous vend. Et on sait tous.tes que ces caractéristiques ne sont pas données à tout le monde.


Sans compter le fait que cette beauté ne prend en compte que deux genres : "la femme" et "l'homme". Toutes les personnes ayant des genres différents de ces deux-là sont donc complètement invisibilisées, ainsi que leurs souffrances en découlant. Les personnes trans' sont également des victimes invisibles de cette vision de beauté. En effet, comment avoir un quotidien serein lorsqu'on sait qu'on doit coller à deux définitions seulement, sous peine de ne pas exister aux yeux de la société ?

Idées loufoques à la pelle
Pour se trouver beau ou belle, donc, beaucoup seraient prêts à faire un peu n'importe quoi. Cherchant "LE" produit miracle, "LE" truc qui fera la différence. Et dans ce domaine, les idées foisonnent, qu'elles soient bonnes ou inefficaces. Parfois, elles frisent le délire, voire le dangereux. Je pourrais en faire un bottin, tellement il y en a, sans même parler de la chirurgie esthétique - entrée dans nos mœurs depuis bien longtemps.

En vrac, on peut noter :
- se mettre des gouttes de miel dans les yeux pour éclaircir sa prunelle
- se blanchir les dents à l'eau oxygénée
- s'enlever la cellulite avec un aspirateur (vidéo)
- se faire poser un soutien-gorge SOUS la peau
- se laver les cheveux au coca
- s'enlever les bouton avec un peeling chimique maison (vidéo, attention souffrance en ligne)
- se gonfler les lèvres par un effet d'aspiration (photos pas top, attention)
- boire sa propre urine (ou celle d'un autre)
- s'éclaircir les cheveux à l'urine
- se parfumer à l'odeur d'anus de garçon effeminé
- se mettre un mini bijou dans la cornée (vidéo en anglais, images de cirurgie)
- se maquiller avec des Crayola (vidéo tutoriel)
- se faire des coups de soleil "artistiques"
- utiliser un soutien-gorge pour visage


Alors, soyons clairs. Tu fais ce que tu veux de ta face, Poiscaille, c'est pas moi qui vais t'en empêcher. Je vois déjà des commentaires qui me diront que l'urine pour éclaircir les cheveux était utilisée à la Renaissance italienne, et que le miel est utilisé depuis l'Antiquité pour soigner les yeux. Et ils auront raison. Cela dit, même si ça fonctionne, y'a d'autres manière d'obtenir un blond vénitien, et malgré ses propriétés curatives, le miel n'a jamais éclairci une prunelle. Si tu veux acheter un parfum senteur anus ou te sucrer les cheveux au coca, grand bien te fasse. Je n'ai pas envie de poser de jugement là-dessus.

Par contre, je trouve effarant - voire horrifiant - de voir certains "trucs et astuces" dangereux perdurer sur le net. Le masque miel-cannelle en est un, tout comme l'eau oxygénée sur les dents. Et je ne comprends pas pourquoi certains articles ou vidéos ne sont pas virées du net. Ou, au moins, que des messages d'avertissement clairs et visibles y soient ajoutés.

Je trouve insensées ces personnes qui vantent un truc ou l'autre, sans prévenir des effets secondaires possibles, mais au contraire en disant combien c'est "génial tu peux pas test". Je trouve affligeant de voir que des jeunes se flinguent le corps à cause de régimes ou d'idées saugrenues. Ce public, souvent fragile, souvent en recherche de l'approbation de ses pairs, ferait parfois n'importe quoi pour l'obtenir. Preuve en est, la tendance du Thigh Gap Challenge, le Défi de la cannelle ou du préservatif (vidéo). Tous ces défis ne concernent pas tous la beauté, mais vous voyez l'idée : certaines personnes peuvent trouver cool de s'asphyxier avec de la poudre de cannelle, ou s'affament pour obtenir un foutu trou entre les cuisses, ou se foutent du miel et du citron dans les yeux pour avoir des yeux bleus...

Prévention au pays du surréalisme
Il m'arrive parfois de tomber sur des articles de blog ou des vidéos beauté mettant en avant des pratiques dangereuses. La personne est heureuse, regardez-ce-truc-marche-bon-j'ai-pas-essayé-mais-j'ai-lu-que-c'était-super (véridique), les gens.tes essaient, s'extasient - ou pas. Comment remettre un peu de bon sens là-dedans ?
Bien souvent, j'essaie de mettre en garde, je laisse des messages. Mais personne n'a envie de s'entendre dire que son boulot, c'est de la merde en boîte (même si je le dis souvent plus gentiment). Bien souvent, ces articles et vidéos restent en ligne. Et continuent à tourner.

Je pense que notre rôle à tous.tes, là-dedans, est d'informer notre entourage. De dire à nos jeunes et moins jeunes que, s'ils veulent essayer un "truc" beauté, il vaut mieux qu'ils s'informent avant de foncer tête baissée.
Et surtout, je pense que si quelqu'un.e s'amuse à promouvoir quelque chose de dangereux, il est de sa responsabilité d'en informer son public.



Et au final l'amour de soi
Finalement, notre quête de beauté n'est clairement pas terminée. Qu'elle soit interne ou externe, qu'on s'en foute ou non, l'idéal beauté nous poursuit, nous force à nous positionner face à lui. On a pas fini d'en entendre parler, en somme. Le chemin sera long avant que les esprits s'ouvrent, et voient de la beauté là où on nous oblige à voir de la laideur.
Certaines choses commencent à changer, doucement. Certaines pages WikiHow, par exemple, qui expliquent divers sujets et sont consultées très régulièrement, sont de mieux en mieux bâties pour bien informer son public, par des internautes veillant au grain.

Le mouvement porté par les féministes concernant l'amour de soi avance, même s'il est encore peu entendu. C'est à nous de le faire vivre, par nous, pour nous, pour d'autres. La beauté est partout, Poiscaille. Il faut changer notre façon de la contempler, de l'appréhender. Et voir la vie comme une peinture, une fête vivante, colorée, avec des millions de possibilités.

Parce la beauté, c'est aussi la liberté de se sentir soi, et de le partager.

4 commentaires:

  1. bien joué, Morue! (bon, y'a moyen de signaler les vidéo yt hein... mais je ne sais pas si "mettre la santé en danger" est une raison qui fait partie des choix possibles - hélas...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà essayé, mais c'est pas des masses concluant malheureusement :-/

      Supprimer
  2. Merci pour cet article !
    Pour info le lien de la vidéo sur l'amour de soi ne fonctionne pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Ju ! J'ai regardé pour les liens, mais tous fonctionnent. Le dernier redirige vers une chaine, pas une vidéo particulière. :-)

      Supprimer