vendredi 18 décembre 2015

Livre - La saponification à froid par Aroma-Zone

Salut Poiscaille !

Aujourd'hui, je vais te parler d'un de mes achats récents.
Autant j'étais toute fou de voir les nouveautés sur Aroma-Zone en savonnerie, autant je suis un poil dégoûtée.
Je t'explique.

Photo : Copyright Aroma-Zone

Aroma-Zone, la marque qui vend de quoi faire des tambouilles dans tous les sens, est connue de pas mal de monde. Aroma-Zone, c'est un super site et une boutique à Paris, ce sont des prix cassés et un choix splendide. Dernièrement, elle a sorti un assortiment de moules à savons, entre autres produits. Ils sont beaux, ils changent de ce qu'on voit partout, et surtout ils ont des moules RONDS (j'en cherchais depuis des plombes, ils ont exaucé mon vœu, amen !).

Du coup, j'ai passé commande pour ces fameux moules, et dans la foulée j'ai également acheté leur livre sur la saponification à froid, pour avoir une idée des recettes qu'ils proposent. Et là, la déception intense...
Je ne vais pas reproduire ici les recettes du livre, car elles sont sous copyright, mais ça va pas m'empêcher de pester. C'est parti !

Le contenu
Ce livre est très complet en ce qui concerne les explications sur le savoir-faire en saponification à froid (SAF). Présence de tableaux, photos explicatives, techniques de marbrages, bref, y'a du bon.

Mais autant le contenu est sympa, bien mis en page et clair dans ses explications, autant les photos choisies sont assez dégueu. La couverture est triste, les savons pris en photo sont bougrement laids, les morceaux choisis ou la composition des photos ne donnent pas envie. On dit souvent qu'un savon SAF se reconnaît parce qu'il est moche, mais à ce point, c'est franchement triste. J'ai des amies blogueuses fans de SAF qui feraient mieux les yeux fermés. Du coup, c'est un gros moins pour le rendu. Passons aux recettes.


Exemple de photos moches, copyright Aroma-Zone

Les recettes de savon à froid : une pile de problèmes

AVERTISSEMENT : pour respecter le copyright d'AZ, j'ai changé toutes les mesures des recettes données ici.
Ne les tentez PAS chez vous, elles sont fantaisistes !

On m'a appris a commencer avec le positif, surtout si on doit dire du négatif ensuite. Alors voilà : sur 15, le livre contient seulement 2 recettes de savon faits avec de l'huile de Palme. Voilà. On passe au reste ?

Problème de poids :
Alors, non seulement les savons à faire sont moches, mais en plus leurs recettes sont bancales. Et c'est bien dommage ! Déjà, toutes ont été mal calculées question poids. En effet, 400 gr d'huile d'olive, 105 gr d'eau et 50 gr de soude caustique*, ça ne fait pas 450 gr mais bien plus de 500 ! C'est comme si tous les ajouts en fin de recettes étaient considérés comme n'ayant pas de poids. Dans une autre recette, un savon composé de 27 gr d'eau, de 11 gr de soude caustique solide, de 43 gr d'huile de baies de laurier et de 42 gr d'huile d'olive* ne fera pas 100 gr comme annoncé, mais 123 ! Il faut donc se préparer à avoir plus de matière que prévu...
Sur tout le bouquin, aucune, je dis bien aucune ! recette n'a un poids annoncé correct.

Problème de sécurité :
Sur 15 recettes, 11 proposent de faire un savon de 120 gr ou moins. 2 font entre 450 et 500 gr. Et 2 font plus de 1 kg.

On dit souvent aux débutant.e.s en SAF qu'il vaut mieux commencer par des batchs de 300 - 400 gr minimum. La raison est simple : du savon est composé de soude caustique, et il est important de ne pas se tromper dans les mesures de la recette. Du coup, un raté sur 400 gr de matière est moins grave qu'un ratage sur 100 gr. Logique. Et pourtant, beaucoup des recettes du bouquin sont données pour faire un savon de 100 gr. Une des recettes donne un résultat de 95 gr !

Alors, je peux comprendre que la marque ait voulu mettre en avant ses nouveaux moules, et propose des recettes pour remplir ceux-ci. Mais franchement, pourquoi proposer une recette de 95 gr pour remplir UN moule, alors qu'il est plus sympa (et plus safe) de faire plus de matière et de se retrouver avec plus de savon ? Non seulement je trouve ça dommage, mais aussi assez con point de vue sécurité.

Problème de résultats :
Lorsqu'on fait du savon SAF, il faut absolument se renseigner sur la quantité de soude caustique et d'eau à ajouter pour avoir un savon qui tienne la route. Mais on peut également tenir compte de plusieurs mesures, qui aident la-le savonnier.e à trouver une recette répondant à ce qu'ille souhaite.

En effet, les calculateurs donnent des indications de dureté, de persistance et de l'abondance de la mousse, du pouvoir nettoyant, du conditionnement (capacité du savon d'adoucir et de nourrir la peau et les cheveux), l'indice d'iode (pour prévoir si le savon rancira vite ou non), et la valeur INS (détermine la compatibilité des graisses avec le savon). Bref, ces mesures sont importantes à tenir en compte si on a une peau réagissant fort au savon.
J'ai testé vite fait quelques recettes données dans le livre, et je suis tombée de ma chaise ! Des recettes données comme douces ont un très haut pouvoir nettoyant, donc décapant. Certaines ont un indice d'iode terriblement haut, sans qu'on y ajoute de la vitamine E pour éviter au savon de rancir. D'autres ont une valeur INS très haute, ou très basse. Bref, c'est la cata.


Pour info, selon ce calculateur les chiffres doivent tourner autour de 50 pour être bons. Ici, non seulement le pouvoir nettoyant pète des scores, mais en plus le poids total des recettes n'est pas correct par rapport à celui annoncé.



Conclusion
Je suis déçue d'avoir acheté ce livre. Je le considère comme non fiable et dangereux pour des débutant.e.s. J'ai appris la SAF de moi-même, aidée par les conseils de gens.tes rencontré.e.s sur le net. Et je suis bien contente d'avoir appris ainsi, et pas avec ce livre.
Beaucoup (voire toutes) mes connaissances SAFfeuses ont des recettes plus évoluées, moins agressives pour la peau, mieux balancées. Bref, du sûr. Ce n'est absolument pas le cas ici.

Alors, nan, j'ai pas de diplômes en cosmétologie, en chimie ou quoi que ce soit. Mais ça me paraît hautement suspect que des personnes ayant toutes ces compétences aient pondu des recettes pareilles. On pourrait me montrer du doigt en disant que j'y connais rien. Oui. C'est vrai, j'en sais moins qu'un.e chimiste agrémenté.e. D'un autre côté, je fais du savon depuis plus de 2 ans, j'ai testé toutes mes recettes comme il le faut, et par essais et erreurs j'en ai maintenant des badass dans mon sac. Avec mes petites connaissances, ce que j'ai soulevé me semble être la base, donc des immanquables pour des pros.
Je ne suis d'ailleurs pas la seule à être déçue de ce livret. Vous trouverez ici un billet sur le blog Le Home Made chez Lilith, qui a été aussi déçue que moi.
Pour en revenir au bouquin sur la SAF, en un mot comme en cent : je ne le conseille pas DU TOUT. Et si faire du savon vous tente toujours, il existe nombre d'endroits pour trouver des recettes sympas. Mais attention, où que vous trouviez une recette, blog, livre ou autre, il est important de toujours la recalculer. Voici une liste de blogs savonniers que j'apprécie beaucoup :

Je vous conseille également le livre "Je crée mes savons au naturel" de Leanne & Sylvain Chevallier, qui est foutrement bien construit, avec des recettes fiables, et qui accompagnera les débutants autodidactes.


Horreur, malheur, je l'ai acheté, que faire ?

L'offrir à une personne qui touche sa bille en SAF, ou le garder pour s'inspirer des rendus et décorations de savon proposées. Les recettes sont vaseuses (souvent au niveau des huiles utilisées, du poids et des valeurs finales), mais certains ajouts proposés donnent un vrai plus au savon, ou donnent un rendu sympa. Et enfin, les pages explicatives sont bien foutues. Faut prendre le bon là où il est, en somme.


Voilà. Des bises à toi, Poiscaille. Et à bientôt !

21 commentaires:

  1. merci pour ce compte rendu, intéressant! je n'avais pas l'intention de l'acheter, je ne suis pas fan de cette marque. Je savonne aussi, pour moi et j'ai l'autre livre que tu cites, très bien.
    Bonnes fêtes :)
    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que tu confirmes mon avis sur l'autre bouquin, boum vrac !

      Passe de belles fêtes également :-)

      Supprimer
  2. Je me suis faite avoir aussi en achetant ce livre (surtout par curiosité sur les marbrages) et les recettes me semblaient pourries à première vue. Tu confirmes mon ressenti. Je vais fortement le déconseiller aussi à toute personne qui vient me voir en me parlant de commencer la SAF !

    Merci pour tes chouettes articles !
    Tu m'apprends des choses et ça, c'est bonheur! Comme quoi même en étant lancée comme savonnière depuis quasi 5 ans on en apprend toujours :-D

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien dommage que ce livre soit si pauvre... Je ne comprends pas cette course au fric chez AZ, ça commence à devenir assez pénible. Et je pense qu'effectivement, c'est une bonne chose de prévenir les (futures) savonnier.e.s !

      Merci pour ton passage ici et ton message, Unknown ! :-)

      Supprimer
  3. Tu confirme ce que je pensais (en ayant vu juste les photos publiée par la marque sur FB, j'ai déjà tiqué sur les savon de 100g). Pas super surprenant de leur part, mais c'est malheureux quand même. Juste un doute sur ton article, le poids en fin de cure doit être assez proche de huile+soude puisque l'eau s'évapore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Ma-L,

      Je n'ai pas poussé plus loin cette histoire de poids, en ramenant mon propos au calcul d'huile et de soude + eau. Mais malheureusement, si on prend en compte les ajouts dans certaines recettes, la différence entre le poids annoncé et le poids de tous les ingrédients, on arrive parfois à 50 gr de différence. Perso, je trouve que même en prenant en compte l'évaporation de l'eau, 50 gr, c'est beaucoup.

      Contente cela dit que tu apportes ton ressenti ici ! :-)

      Supprimer
  4. Bonjour bravo super article
    j'aimerais mieux comprendre pourquoi c'est moins grave de foirer une recette de 300 ou 400 gr qu'une de 100gr merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Unknown,

      C'est simple : pour une recette sur 100 gr, tu auras (mesures fantasistes, attention) disons 19,3 gr de soude caustique + 18,9 gr d'eau à ajouter. Si tu te trompes et ajoutes 21 gr de soude et 21 gr d'eau, la différence est plus notable sur une recette de 100 gr que 400 ! En ajoutant de la matière, les mesures sont plus faciles à peser, le risque de se tromper ou de mal mesurer sont moindres, et surtout les mesures plus approximatives auront moins d'impact avec une recette de 400 gr, tout simplement.

      J'espère que ça répond à ta question :-)

      Supprimer
  5. Coucou
    J'avais pas l'intention de l'acheté j'ai déjà Faire ses savons naturels, c'est facile ! qui est très bien.
    Ça m’énerve ce comportement d'Az d'essayer de prendre un marché à des petites boutiques proposant toujours plus de choses, et en cassant les prix surtout si c'est pour écrire n'importe quoi, et entrainer les débutantes dans l'erreur :(
    C'est vraiment triste cette façon de faire :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis bien d'accord avec toi Val...!j'ai l'impression qu'il profite d'opportunité!
      brigitte

      Supprimer
    2. Je suis bien d'accord avec toi, Val. Je suis déçue, AZ avait une image de "petite boutique familiale" qu'ils ont perdue il y a longtemps. Pourtant, encore beaucoup de client.e.s les défendent en pensant que ce n'est pas une entreprise comme les autres.
      Pour moi, c'est clair, ils sont dans la course au fric depuis des plombes, et ils sortent de moins en moins de bonnes recettes. Si leur matos est sympa, ça ne suit clairement pas dans tout ce qui touche à la création en labo...

      Supprimer
  6. Merci pour cet article très intéressant, je ne comptais pas investir dans ce livre car j'ai le super livre "je créé mes savons au naturel" qui est devenu ma bible mais cela me permets de dire non a mes amies pour cet achat !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aurais tout à fait raison de ne pas accepter ce bouquin, lora mar ! :-)
      Merci pour ton passage ici et ton message !

      Supprimer
  7. Bonjour bravo super article
    j'aimerais mieux comprendre pourquoi c'est moins grave de foirer une recette de 300 ou 400 gr qu'une de 100gr merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sandrine,
      On peut foirer une recette à 300 ou 400 gr aussi, hein ! ^^' Tout dépend de ce qu'on entend par "foirer".
      Cela dit, pour répondre à ta question, j'ai déjà répondu plus haut. J'espère que mon commentaire répondra à ton interrogation ! :-)

      Supprimer
  8. Coucou !
    Merci pour ton article ! Je débute en SAF et c'est vrai que ce livre m'intéressait... Ce n'est plus le cas.
    J'ai partagé sur différents réseaux sociaux.
    Bises et bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Valica !
      Contente de t'avoir été utile :-)

      Merci pour ton message et tes partages !!

      Supprimer
  9. Merci beaucoup pour ce témoignage, je savonne depuis un an maintenant, et je me tâtais à acheter ce bouquin car comme toi j'étais curieuse des recettes. Et bien je pense que suite à ton avis (que je partage concernant d'autres livres d'az), je vais garder mes sous pour acheter quelques moules ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, garde tes sous ! Si tu savonnes depuis un an, tu serais déçue de ce livre, je pense. Même si les recettes à 100 gr paraissent intéressantes niveau ajouts et autres, le résultat est parfois décevant, comme les savons "doux" qui se révèlent décapants !
      Et c'est bien triste...

      Supprimer
  10. Oh ah ! Bon !
    Cela dit, je ne comptais pas l'acheter ;-)

    Merci pour ta franchise argumentée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir Jazz !
      Merci de ton message :-)

      Supprimer