samedi 4 octobre 2014

Cure de sébum - La guerre avance

19 Septembre 2014
Le samedi, c'est calme. Bon, j'ai toujours une mission qui me fait bouger de ma piaule, mais dans l'ensemble c'est une journée pépère. Un peu de brossage, un beau chignon, et c'est parti. Allons-y !


Journal du Soldat Première classe Morue
20 Septembre 2014
La routine du gras s'installe de plus en plus. Les cheveux sont gras jusqu'aux pointes, ils suintent bien. Même si ma tête n'est pas une motte de beurre, si je les touche mes mains sont plus grasses que mes cheveux ensuite. La classe, ça n'était encore jamais arrivé.

Les cheveux tiennent tout seuls, presque. Par contre, pas de paquets, pas de rastas, pas d'odeur... Ils sont doux, glissants, brillants au toucher. Y'a juste des amas grisâtres et collants dans mes outils lorsque j'ai "oublié" un brossage. C'est pas un drame, mais c'est vrai que ça gratouille un peu quand je flemmardise. Mais bon, franchement, jusqu'à présent, R.A.S.. La mission prend une bonne tournure, je le sens bien.

En simulation extérieure, ça passe nickel. Les gens ne me regardent pas bizarrement, ils n'essaient pas de fuir une odeur zarbe quand j'approche... Bref, la couverture est parfaite. Je passe incognito.


Journal du Soldat Première classe Morue
21 Septembre 2014
Toujours dur de reprendre une semaine. Enfin, bon, vu que je suis pas en mission le lundi, pour moi c'est un peu un dimanche, avec les boutiques ouvertes. Du coup j'en ai profité pour rester à ma casmate, à fristouiller dans mon coin. En gros, R.A.S. à nouveau ; pas d'ennemi à la porte, rien pour troubler la quiétude. La ligne de Front devient bizarrement hospitalière.


Journal du Soldat Première classe Morue
22 Septembre 2014
La routine et la flemme s'installent. Je me brosse moins souvent les cheveux, j'en ai marre. Bon, je le fais une fois par jour au moins, j'essaie. Mais j'ai la flemme. Ma paresse refait surface. Du coup ça m'arrive d'avoir plus de poussières et autres dans les cheveux - bah ouais, le gras ça colle. Bon, d'un autre côté, j'ai juste la flemme d'utiliser mes outils et surtout de les nettoyer, mais en soi la mission se passe toujours très bien. Je flâne, cheveux attachés ou détachés. Je me suis jamais fait autant de chignons en un mois.

Mais franchement, je commence à me dire que cette mission est un bon moyen de se poser dans un coin, en espérant que les huiles supérieures te lâchent la grappe. Et moi, tant qu'on me fout la paix, je suis heureuse.


Journal du Soldat Première classe Morue
23 Septembre 2014
Routine, routine, routine. La mission avance, je suis rodée. Plus grand chose de neuf ; on dirait que mes cheveux sont en satut quo. Je sais pas s'ils poussent - la cure est censée booster la pousse - mais je vois pas trop la différence. Faut dire que je les attache constamment.

Le reste se passe très bien, pas grand chose à en dire. Mes cheveux ne sont pas plus gras qu'au départ. La masse de gras est constante. Brillance, douceur, tout est là. Et malgré qu'ils soient poisseux et alourdis par le sébum, mes cheveux sont bizarrement légers, ils gardent un certain volume et une liberté de mouvement aux racines. Bref, tout va bien.


Journal du Soldat Première classe Morue
24 Septembre 2014

Routine.


Journal du Soldat Première classe Morue
25 Septembre 2014
Ma flemme me joue des tours. J'avoue, j'en ai ma claque de me brosser les tifs et de devoir nettoyer fissa mes outils. Du coup je zappe. Bref, je vais pas faire étalage de ma paresse, c'est mal.
Du coup, j'ai pas mal de crasses qui s'installent. D'un autre côté, ça ne reste pas des masses génant. En extérieur, ça passe toujours comme une fleur. Dingue.
Du coup, bon, baaah... Voilà.

Toujours du mouvement, des boucles autour du cou, de la brillance, du soyeux un peu graisseux... Mes cheveux sont plus sombres à cause de cette couche. Mais bon, c'est pas un problème.

La routine s'est tellement installée que je ne peste plus sous la douche de ne pas pouvoir toucher à ma tête. Même mon compagnon de chambrée commence à être tenté par l'expérience. Ça le titille. J'avoue que je suis assez fière de l'avoir initié aux secrets pour prendre soin de sa tignasse.

Le Front est accueillant, en fait, lorsqu'on veut bien se donner la peine d'accepter ce qu'il offre. Patience, organisation et constance dans l'effort aideront les soldats sur le chemin. Force et honneur !

Second rapport du Docteur en recherche général Belbutrine
- Mission Cure de sébum -
Sujet : Soldate Morue, première classe
Comme nous nous y attendions, le sujet a fini par tirer parti de sa situation. En terrain hostile, il s'est tout à fait adapté. Mieux encore, le sujet a une influence certaine en simulation externe - les autres cobayes autour de lui s'intéressent, posent des questions, réfléchissent. Certains avaient l'air prêts à sauter le pas.

Nous pensons qu'avec un peu de travail de ce côté nous devrions influencer d'autres personnes pour devenir des cobayes. Des expériences ont été passées dans ce sens, avec un succès timide mais présent. Bientôt, nous toucherons au but.

1 commentaire:

  1. Bonjour Morue Moderne, je profite de ton dernier post, pour t'annoncer que je t'ai nominée au Liebster Award, si jamais tu souhaites te plier au jeu. Et pour me découvrir aussi, c’est par ici : http://lamondiaslisation.blogspot.fr/2014/10/nomination-au-liebster-award.html

    RépondreSupprimer