mardi 17 mars 2020

Coronavirus et DIY - C'est moi qui l'ai fait !


Bon, Poiscaille. L'heure est grave, tu le sais.

Nombre de pays sont en Lockdown (phase 3 enclenchée en Belgique demain les gens !), les gens sont confinés chez eux et chacun.e fait au mieux pour s'y faire. Ça n'empêche pas des rigolos de vouloir continuer à faire la teuf entre eux, ce qui me fait penser que 2020 aura son lot de Darwin Awards pas piqués des hannetons.

Mais sur ce blog, je parle cosmétique et DIY, alors c'est ce que je vais faire. Et franchement, je vais essayer de rester poli et ça va être dur. Mais j'ai décidé de sortir de ma mare, parce que franchement j'en ai gros.

Des huiles essentielles pour se protéger

J'ai vu passer pas mal de posts et conseils à ce sujet. Alors déjà, tout le monde n'est pas naturopathe. Sachez-le. On rigole pas avec la santé, pour soi-même ou les autres, du coup il vaut mieux s'informer.
Et surprise, même s'il est possible d'utiliser certaines huiles, il n'est *pas* prouvé qu'elles immunisent contre le Coronavirus.


Alors, certes, c'est décevant. Certes, vous pouvez utiliser des huiles pour vous prémunir malgré tout. Franchement, faites-le si ça vous rassure ou si vous êtes convaincu.e.s que ça fonctionne.
Cela dit, sachez que pour le moment, *aucun* test, *aucune* étude n'a été faite par rapport au Corona. Il est donc recommandé de garder les précautions de base en tête, et pas se balader partout parce qu'on s'est mis du Ravintsara sur les poignets et qu'on se croit puissant comme Batman.

Du gel hydroalcoolique fait maison

J'ai vu passer des blogs et autres articles proposant leur "super recette". Chouette.
Sauf que le gel hydroalcoolique commercialisé, il est vérifié par certaines normes. Normes impossibles à suivre quand on tambouille dans sa cuisine.

A nouveau, je te conseille pas d'éviter d'en faire. A nouveau, si ça te tranquillise (et que tu as les ingrédients, parce qu'on va pas se mentir de l'alcool à 90° y'en a pas partout) vas-y, tambouille ! Mais fais-le de manière intelligente, à nouveau en prenant conseil chez des gens qui savent ce qu'ils font.
Une recette vinaigre + huiles essentielles dosées à la cuiller à café, c'est - un - mauvais - plan.

Et si tu peux pas t'en faire ? L'eau savonneuse fait aussi bien le taf qu'un gel. Donc NO stress.

Des masques à faire soi-même

Là on touche le pompon. Selon pléthore de sources, le personnel hospitalier manque de masques et de gel hydroalcoolique. C'est vrai. Le personnel soignant a appelé la population à en créer en tissu pour les aider. C'est vrai aussi. Mais c'est pas parce qu'on sait coudre et qu'on a du matos qu'on peut faire n'importe quoi n'importe comment.

Déjà, nombre de tutos ne mentionnent pas les précautions de base, à savoir : ayez les mains propres avant de commencer ! Cerise sur le gâteau, ils recommandent le coton. Ou le polyester. Ou on s'en fout en fait. Mais mettez 2 couches de tissu minimum. Ou 3... Bref, si vous voulez faire de votre masque un nid à infection, be my guest !
En effet, le coton est un tissu respirant, pas du tout étanche. Dessus, les postillons restent et s'étalent. Pour d'autres, il faut du polyester en tissage serré, mais c'est un tissu irritant... 
On nage dans les contradictions et contre indications. Selon certains, le Corona est un "gros" virus, du coup il ne passerait pas à travers la trame du tissu. Mais on parle de nanomètres, là, pas de millimètres ! C'est donc un faux argument, surtout que le port du masque, il est conseillé pour éviter les projections de salive, contenant le virus. De plus, peu importe le tissu utilisé, il faudra les nettoyer régulièrement, voire les repasser pour enlever toute trace du virus dedans.

EDIT 21/03/20 : ce billet de blog est paru et il est ultra intéressant. Et surtout, il est écrit par une dame qui visiblement sait ce qu'elle fait. Va le lire avant de commencer à coudre !



Alors certes, c'est mieux que rien car "nous sommes en guerre" mouarf, et aider et créer des masques avec du bon matos est potentiellement à notre portée. Ça peut éviter d'utiliser les maigres réserves de masques efficaces, c'est certain. Après, reste à voir comment les faire parvenir à destination, comment ils seront utilisés, etc. Autant d'inconnues dans l'équation... Conclusion, si vous voulez vous lancer, suivez un patron recommandé et renseignez-vous bien sur les procédures pour les créer et les envoyer. Et arrêtez d'insulter les gens qui en font, sérieux !

Et surtout, il faut garder à l'esprit que ces masques ne vous protégeront pas. Ils seront portés par des personnes déjà malades, pour éviter les postillons et réserver les masques efficaces au personnel hospitalier. Mais pour soi ? C'est pas top comme protection, tout comme le port d'un masque aux normes pour une personne saine est  pas ouf.
Ça ne sert donc à rien de vous en faire plein pour votre protection personnelle, à part pour vous réconforter - et c'est important aussi, je le sais. N'oublie juste pas qu'il est dangereux de porter un masque et agir comme si on était immunisé.

Des trucs et astuces pour booster son système immunitaire

Alors, comment dire ? Je vais être direct : y'a pas moyen de booster son système immunitaire. Si vous avez une alimentation saine et une vie équilibrée de base, c'est bien mais y'a pas moyen de faire plus. Si c'est pas le cas, manger plus sainement c'est bien, mais ça ne va pas renforcer vos défenses.

Donc vous pouvez oublier les conseils, trucs et astuces lus dans la presse : c'est du bullshit.

Conclusion

Le Coronavirus a créé un vent de panique en plus d'une pandémie. C'est une réalité, notre réalité. On doit faire avec. Nous vivons dans un monde où nous devons penser à notre sécurité mais aussi à celle de notre entourage.

Les personnes âgées, immunodéprimées, à risque, précaires, sont terrées chez elles, isolées. Elles font face à un réel danger de mort. Il est important d'en tenir compte et d'agir avec circonspection. Car rien ne dit que, en allant acheter votre botte de carottes, vous allez tomber sur l'une d'elles.

Notre situation est grave, certes, mais céder à la panique ne nous aidera pas. Suivre n'importe quel tuto sorti de nulle part ne nous aidera pas. Google est un outil magnifique et facile d'accès si vous lisez ces lignes. Servez-vous en pour trouver des informations de qualité.

Mais dans l'absolu, que faire ?


Voici des conseils simples et à la portée de (presque) toustes :

  • Évitez les carences en vitamines et en nutriments. La confusion entre réduction des carences et « renforcement des défenses naturelles » est savamment entretenue par le marketing. Attention : il est inutile, voire dangereux, de prendre des compléments vitaminiques si l’on n’est pas en carence !
  • Tâchez de passer des nuits reposantes.
  • Évitez autant que possible les situations stressantes, ou trouvez des activités pour vous détendre en confinement.
  • Évitez de fumer et de boire trop d’alcool.
  • Même si on n’attrape pas froid, couvrez-vous bien en sortant.
  • Pour diminuer le risque de contracter une pathologie donnée, vaccinez-vous.
  • Lavez-vous les mains avec du savon en revenant de l’extérieur, avant de cuisiner, après s'être mouché ou avoir éternué, après un tour aux toilettes, etc.
  • Utilisez des mouchoirs jetables.
  • Restez chez vous tant que vous le pouvez.
  • Le confinement peut être un piège si vous êtes en danger chez vous. Je pense aux personnes battues. Sachez que rester chez soi ne veut pas dire être incapable de fuir. Voici des endroits pour avoir plus d'informations pour la Belgique, celui-ci pour la France.
  • Faites vos créations pour vous tranquilliser l'esprit si besoin, en sachant que quoi qu'il arrive, ce sont des palliatifs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire